LA VALEUR AJOUTÉE DE L’INTÉGRATEUR